Interview : ARTBAT | DJMAG France - Suisse - Belgique

Le duo le plus en vue de la scène melodic nous dit tout sur son dernier single ‘Horizon’ et sur le lancement de son label UPPERGROUND.

Que de chemin parcouru par ARTBAT. Seulement six ans après sa toute première sortie, le duo s’est déjà fait une place de choix dans le paysage de la musique électronique. Aussi redoutables derrière des platines qu’en studio, les deux artistes ukrainiens ont enchainé les prestations remarquées aux quatre coins du monde et sont devenus des habitués des sommets des charts Beatport. Fort de cette ascension fulgurante et de ce nouveau statut, ARTBAT a ajouté une nouvelle ligne à sa carrière en lançant cet été son propre label UPPERGROUND. Une structure flambant neuve pensée par les deux producteurs comme une maison pour accueillir de nouveaux artistes mais aussi leur propre musique. UPPERGROUND compte d’ailleurs déjà dans son catalogue deux titres signés par ARTBAT dont le dernier, ‘Horizon’, a été dévoilé au début du mois. ARTBAT revient pour nous sur ce single dans le pur style melodic techno qu’on lui connait mais aussi sur la naissance de son label.

Quel a été le point de départ de votre titre 'Horizon' ?

Le synthé. Nous cherchions quelque chose de perçant, émouvant, mais toujours mélodique. Ensuite, nous avons pu ajouter notre ligne de basse derrière.

‘Horizon' est la deuxième sortie de votre label UPPERGROUND. Comment est née l’idée de créer votre propre label ?

Nous voulions un endroit que nous pourrions chapoter et un endroit pour que les artistes puissent s’exprimer. Pour faire court, nous voulions créer un label qui soit dédié à la musique faite pour les dancefloors. C’est l’un de nos plans depuis toujours et c’est un sentiment agréable de le voir prendre vie. Pendant la pandémie, nous avons eu assez de temps pour travailler sur de la nouvelle musique, pour rechercher et travailler sur de nouvelles idées quotidiennement. Nous voulions commencer ce label avec quelque chose de nouveau. Maintenant, nous avons les bons morceaux à présenter sur notre propre label et c’est donc le bon moment pour le faire. Il était temps de remplir à nouveau la vie de couleurs, d’émotions vives et de nouveaux sentiments.

Quels sont vos objectifs avec ce label ?

Sortir la musique d’autres artistes, soutenir les jeunes et les futurs artistes, et surtout sortir de la bonne musique. Nous voulons rassembler une communauté sur notre label, composée d’artistes cool et déjà connus mais aussi de nouveaux artistes talentueux. Nous voulons que la musique unisse l’amitié et notre atmosphère.

Le fait d’avoir votre propre label vous amène-t-il à faire évoluer votre musique et votre créativité ?

Oui bien sûr mais nous le faisions déjà même sans le label. Nous essayons toujours de progresser et d’aller plus loin dans ce que nous faisons.

Vous avez commencé à travailler ensemble en 2015 et en quelques années, vous avez eu du succès, sorti des morceaux qui ont cartonné et maintenant vous avez même votre propre label. N’avez-vous pas parfois l’impression que les choses vont trop vite ?

Le temps est une mesure que nous avons créée. Il n’y a pas de vitesse, il y a juste un flux. Et s’il s’écoule, tout va bien.

Depuis vos débuts, de quoi êtes-vous le plus fiers ?

Nous sommes fiers de tout ce que nous avons accompli, chaque petit jalon et chaque sourire est ce qui nous rend fiers.

En parlant de sourire, comment s’est passé votre retour sur scène cet été après toute cette période d’arrêt forcé ?

C’était soulageant et déconcertant en même temps. Nous avons eu l’impression d’être à nouveau à notre premier concert. C’est difficile à expliquer avec des mots mais c’est comparable à l’extase et à un sentiment de bonheur. Après cette pause COVID nous avons joué dans de nombreux évènements et villes pour la première fois. Presque pendant tous les sets, nous avions la chair de poule. C’est un sentiment que vous ne pouvez comparer à rien d’autre. Partager notre musique avec un public, c’est autre chose.

Étiez-vous nerveux à l’idée de remonter sur scène après cette longue période sans show ?

C’était naturel, comme si ça ne s’était jamais arrêté.

Quelle est la suite pour vous maintenant ?

L’avenir n’est jamais certain, nous travaillons sur certaines choses en ce moment mais nous préférons montrer plutôt que raconter.

Articles en relation

Vidéos en relation

Commentaires