Les sombres perspectives de l'IMS pour l'électro en 2020 | DJMAG France - Suisse - Belgique

L’IMS a dévoilé ce jeudi son bilan de l’année 2019, et annoncé de sombres perspectives pour 2020 avec, notamment, une chute potentielle de près de la moitié de sa valeur pour l'industrie électronique.

Chaque année, l’International Music Summit (IMS) fait le bilan de la santé de l'industrie électronique lors de sa convention, à Ibiza. Pour la première fois, le rendez-vous s’est tenu en ligne, présenté par l'analyste Kevin Watson, spécialiste de l’économie du secteur.

Après un bilan positif de l’année 2019, avec une valeur totale de l’industrie électronique en hausse de près de 2% à 7.3 millards de dollars, la croissance des marchés allemands et américains (contrairement à l’Angleterre, qui a vu l’électro perdre 50% de ses parts de marchés au cours des cinq dernières années au profit du hip hop), l’augmentation des revenus des DJs et la bonne santé des plateformes Soundcloud et Beatport, Kevin Watson a dévoilé les perspectives de développement, ou plutôt de régression, du secteur sur l’année 2020. Si tous les genres musicaux sont fortement impactés par l’épidémie du Covid-19, la sphère électronique et sa dépendance au live se trouvent particulièrement fragilisés. Au 20 avril, pas moins de 350 festivals de musique électronique avaient déjà été annulés, pour un total de près de 9 millions de spectateurs. Une année blanche (ou noire) pour les festivals électroniques, qui pourraient perdre 75% de leurs revenus cette année, soit 3,3 milliards de dollars.

Derrière la catastrophe que représente l'annulation des festivals, les premières victimes sont les DJs et artistes, dont les revenus dépendent grandement du live. Selon les perspectives de l’IMS, leurs rentrées d’argent pourraient chuter de 61% à 0,4 milliard de dollars, contre 1,1 milliard en 2019.

Contrairement à ce que l'on pourrait imaginer, les éditeurs de logiciels et de matériel musical ne sont pas épargnés par la crise. Si le confinement leur a permis de bénéficier d'une forte demande de la part des particuliers, l’annulation des événements a significativement impacté les ventes de matériel hardware (physique). Face à ses chutes de revenus en cascade, l’industrie électronique devrait, selon les perspectives de l’IMS, perdre plus de la moitié de sa valeur en 2020, et tomber à moins de 4 milliards de dollars, contre plus de 7 en 2019. Toutefois, le tableau n’est pas complètement noir pour le secteur. Les revenus générés par le streaming devraient continuer à augmenter en 2020, de nombreux artistes ont pu, grâce au livestream, étoffer considérablement leur fanbase, et l’évolution des pratiques sous la contrainte du Covid-19 (livestream, drive-in, retour à une vision plus locale de la fête…), pourrait offrir de nouvelles opportunités pour les artistes et les organisateurs dans les mois et les années à venir. 

Articles en relation

Vidéos en relation

Commentaires