Focus : Stadiumx | DJMAG France - Suisse - Belgique

Cinq ans après le tube ‘Howl at the Moon’, coup de projecteur sur l’un des duos les plus en vue de l’écurie Protocol Recordings.

Voici déjà un bon bout de temps que Stadiumx est devenu l’un des meilleurs ambassadeurs de la scène électronique hongroise. Il faut dire que si Dave et Sully se rencontrent en 2009, les deux avaient déjà pu faire leurs armes chacun de son côté (Sully est aussi membre du duo Muzzaik connu notamment pour son titre ‘Let’s Go’). En unissant leurs forces dans Stadiumx, les deux producteurs vont sortir des frontières de leur pays et imposer leur progressive house dans le monde entier. A travers leurs nombreux singles et des remixes bien sentis pour David Guetta, Kygo ou Robin Schulz, en quelques années le duo a même réussi à attirer l’attention de labels phare comme Armada, Hexagon ou Hysteria (le label de Bingo Players). Mais c’est du côté de Protocol Records que Stadiumx écrit les plus belles pages de son histoire.

Il faut dire que c’est une vraie relation de confiance qui lie Stadiumx au label fondé par Nicky Romero en 2012. « Nous parlons d’un label qui soutient nos productions et notre style depuis le tout début. On se sent très fier de faire partie de cette famille. » De leurs toutes premières sorties à leur dernier single en date, les deux producteurs se sont même imposés comme des incontournables de cette maison qui accueille des poitures telles que Thomas Gold, Deniz Koyu ou Florian Picasso. Preuve de ce lien très fort construit au fil des ans, l’histoire qui lie Stadiumx et Nicky Romero est même antérieure à la formation du duo. « Nicky a été le premier qui a cru en nous. Sully le connait depuis 2008 ou 2009. L’équipe de management avec qui il travaillait à ce moment était aussi impliquée dans les productions de Nicky et Il a eu l’opportunité de jouer sur une date avec lui. Par la suite, quand nous avons commencé Stadiumx nous lui avons envoyé des morceaux. Et à peine quelques mois après la sortie de notre premier titre, nous étions en train de jouer avec Nicky Romero au Pacha Ibiza pour une soirée Protocol. »

Et si Stadiumx a su profiter du soutien inconditionnel de Protocol Recordings, le label peut aussi grandement remercier le duo. En effet, les deux Hongrois vont lui offrir l’un de ses plus beaux succès. En 2014, la carrière de Stadiumx décolle grâce à un hit : ‘Howl at the Moon’. Taillée pour les stades et les festivals cette pépite progressive house accompagnée de la voix de Taylr Renee devient un véritable tube. « C’est toujours difficile de savoir quel va être le sort d’un morceau que l’on produit. En studio on est très occupé à essayer de faire en sorte que le titre soit le mieux possible et nous avons pris beaucoup de temps pour finir ‘Howl at the Moon’. Nous nous disions qu’il avait quelque chose de spécial mais nous n’aurions jamais pu imaginer que le titre allait être un tel succès. » Et pour cause, cumulant des millions de vue sur Youtube le titre va même décrocher la première places des charts sur Beatport et être certifié disque de platine. Et c’est bien évidemment aux côtés de sa famille de Protocol (lors de la soirée organisée par le label au cours de l’Amsterdam Dance Event 2015) que Stadiumx fêtera ce joli succès. « Tout le monde se tenait derrière la cabine DJ mais nous nous ne savions pas ce qui se passait. Et puis Nicky est apparu et nous a remis notre disque de platine. C’était à la fois très spécial et très émouvant ».

Cinq ans après l’impact de ‘Howl at the Moon’, Stadiumx continue de mener sa carrière avec brio. Et si aucun de ses autres singles n’a pu prétendre à un succès du niveau de ce tube, pour le duo l’important est ailleurs. « Nous savons que ce n’est pas toujours possible de faire des morceaux qui marchent autant que les précédents. On ne va pas en studio en se disant, « ok, asseyons-nous et faisons un tube ». Ça ne marche pas comme ça. » Loin de la recherche du hit à tout prix, Stadiumx cherche avant tout à conserver le même plaisir à faire sa musique et à ne pas tourner en rond - quitte à dérouter ceux qui auraient pu les découvrir avec ‘Howl at the Moon’. « Quand des gens te connaissent pour une chanson en particulier, ils essaient de te mettre dans une case. Parfois avant même d’écouter un nouveau morceau, certains vont se plaindre que ce n’est pas pareil qu’avant. Mais nous sommes dans la musique depuis plus de douze ans et nous voulons essayer des sonorités différentes. »

Et si Stadiumx a su rester fidèle à sa philosophie, avec son tout nouveau single ‘Where Are You Now’ le duo devrait plaire aussi bien aux fans des débuts qu’à ceux d’aujourd’hui. Car pour l’occasion, Dave et Sully livrent un morceau qui rappellent instantanément les grandes heures de la progressive house. Avec sa mélodie planante et sa ligne de basse entêtante, le titre nous replonge même directement dans l’âge d’or de l’EDM des années 2010. Une petite dose de nostalgie qui sort bien évidemment chez Protocol Recordings. ‘Where Are You Now’ a d’ailleurs été joué par Nicky Romero en personne lors de la soirée du label à l’Amsterdam Dance Event le mois dernier. Surtout, ce nouveau titre confirme toute la vitalité et le savoir-faire de Stadiumx qui cinq ans après ‘Howl at the Moon’, nous montre plus que jamais qu’il n’est pas le duo d’un seul hit.

Articles en relation

Vidéos en relation

Commentaires