Le Top 100 DJ intégré à l'Amsterdam Music Festival ! | DJMAG France - Suisse - Belgique

Cette année, la cérémonie du Top 100 DJ Mag était intégrée à la première édition du festival Amsterdam Music Festival...

Cette année, la cérémonie du Top 100 DJ Mag était intégrée à la première édition du festival Amsterdam Music Festival... Organisé par Alda Events, partenaire régulier de ID&T sur le Benelux, le festival avait lieu dans le hall des expositions d'Amsterdam, le RAI

Samedi 19 Octobre, 23h40. On se retrouve face à l'immensité du bâtiment au coeur de centaines de clubbers très enthousiastes. Dyro et Dimitri Vegas & Like Mike ont déjà fini leur set sur la Main Stage mais les basses font encore résonner la taule de cet édifice habituellement réservé aux foires et salons professionnels. Pas simple de se repérer parmi toutes les entrées, mais une fois à l'intérieur, on comprend alors qu'il faut traverser un long couloir pour atteindre la salle principale où se déroulent la cérémonie du Top 100 et le mix des têtes d'affiches. Au préalable, on traverse deux autres salles, dont l'une impressionne déjà par sa stucture scénographique. Peu avant minuit, la salle principale est déjà noire de monde et il faut se frayer un passage jusqu'aux gradins pour se rendre compte un peu mieux de la fréquentation. 

L'ambition des organisateurs a été comblée par 25000 tickers vendus en pré-ventes. Associer ce festival à la remise du Top 100 est donc une vraie réussite. Armin Van Buuren s'en est d'ailleurs réjoui au micro : "Amsterdam a enfin un vrai festival de musiques électroniques digne de ce nom. Avec tous les talents originaires de notre pays, c'est une vraie récompense." Le producteur aux mains d'or, Giorgio Moroder, choisi par nos amis anglais comme maître de cérémonie, a préféré quant à lui partagé son anecdote de la veille. "J'étais à Mexico hier soir et j'ai eu l'occasion de mixer devant plus de 20000 personnes. Je comprends maintenant ce que ressentent les grands DJ's comme Armin et Tiësto..." La voix tremblotante et marquée par un gros accent italien, Giorgio Moroder a un peu cassé la dynamique de la soirée alors qu'on était seulement à 5 minutes de l'annonce attendue par tous. A 23h59, 98 DJ's avaient déjà vu leur nom défiler sur les sublimes écrans disposés de chaque côté de la scène centrée sur un X lumineux et résolument moderne. S'en est suivie la fameuse annonce des deux finalistes et, à minuit, Armin de reprendre le micro pour annoncer la victoire d'Hardwell, tout nouveau #1. 

Je suis fier de passer le témoin à un Hollandais. Je n'avais pas trop aimé devoir céder la place du #1 à un Français il y a deux ans en arrière. Bravo Hardwell, c'est mérité !  Armin Van Buuren

Dès cette annonce, une vraie clameur s'élève alors, des drapeaux français, américains, allemands et d'autres encore se retrouvent brandis au milieu de pancartes I Am Hardwell. Le jeune Hollandais s'adresse alors au public très brièvement, visiblement ému d'avoir atteint son objectif de toujours, à savoir devenir le DJ international le plus populaire.  

Après avoir remercié son équipe, Hardwell s'installe aux platines pour une petite heure de set au cours de laquelle il nous permet de se rafraîchir la mémoire avec le meilleur de sa discographie. Tube sur tube, avec entre autres 'Apollo' et 'Never Say Goodbye', au cours duquel il a fait venir son pote Dyro (meilleure entrée du top 100 cette année) pour sauter derrière les platines tels deux adolescents sur-excités. La "Jump generation" est née ! Malgré des enchaînements parfois très courts et approximatifs, Hardwell a bien fait monter la pression, jusqu'à faire souffrir les enceintes pourtant surpuissantes. La dernière demi-heure de son set n'a pas été très agréable pour les oreilles mais le public n'en a pas pris cas. Le boss du label Revealed a prouvé à quel point l'EDM et le son Big Room sont rentrés dans les moeurs. En prime, pour conclure son set, Hardwell a présenté en exclu son prochain single vocal (vidéo ci-dessous). 

Toutefois, quand Armin Van Buuren lui succède aux platines, on se souvient aussi qui est le patron à Amsterdam en matière de DJ. Le boss du label Armada excite encore les foules à un point encore inégalé. Celui qui a son visage sur les paquets de chewing-gum Mentos dans tous les supermarchés du pays installe alors une ambiance Trance typique, menée par des mélodies qui font balancer les bras de gauche à droite. Au premier drop, les 25000 personnes se mettent en mode aérobic et communient avec leur DJ, souriant et bras tendus à l'horizontal. Le spectacle "Armin Only" reprend alors ses droits, alors que le tout nouveau roi des DJ's est déjà dans son jet privé direction Londres avec Dimitri Vegas & Like Mike pour rejoindre Bob Sinclar et Quentin Mosimann, déjà à l'oeuvre aux platines d'Electric Brixton dans le cadre de la soirée anglaise du Top 100 organisée en simultané.

A Amsterdam, ce sont Sunnery James & Ryan MarcianoAlessoSteve Angello et W&W qui se sont chargés d'emmener les clubbers jusqu'au bout de la nuit, retransmise partout dans le monde via le site de la compagnie aérienne KLM, partenaire exclusif. Pour son 20ème anniversaire, le Top 100 DJ Mag a donc revêtu des allures de festival international, avec un public venu en masse et des moyens techniques impressionnants. 

Vidéos en relation

Artistes en relation

Commentaires