Après plusieurs titres déjà devenus culte, le Français Worakls franchit un pas de plus avec 'Sanctis', un titre deep-techno-progressive à la charge émotionnelle remarquable...

En première ligne d'une deep-techno orchestrale devenue très à la mode, Worakls confirme avec 'Sanctis' la dimension émotionnelle très forte, presque cinématique, de sa douce Techno. Habitué à se produire sur scène en compagnie de son Worakls Band, le Français ne decevra pas ses fans avec ce nouveau track, que nous vous faisons découvrir en avant-première.

Sur plus de 8 minutes, les mélodies prennent le dessus sur la rythmique, dansante mais plutôt en retrait (une fois l'intro passée) avec de jolies envolées lyriques et des grilles harmoniques qui sauront parler au plus grand nombre. Quelques effets sonores et certaines tenues de violoncelle nous font clairement penser au danois Trentemöller (à l'époque de son album 'The Last Resort' sorti en 2006) jusqu'au premier break, qui installe alors un cadre orchestral majestueux. 

Sur les deux dernières minutes, un thème de piano poignant et mélancolique fait suite à quelques variations symphoniques en mineur dignes des oeuvres phares de la musique romantique. Le tempo ralentit alors et nous propulse dans une ambiance downtempo captivante. C'est grâce à cette audace que Worakls a su assoir sa réputation dans le milieu des musiques électroniques, notamment aux yeux de Pete Tong et de nombreux influenceurs, qui ne tarissent pas d'éloges sur lui. 

Avec 'Sanctis', le co-fondateur du label Hungry Music prouve une fois de plus que sa recette a un grand pouvoir de séduction, aux confins de la deep-techno, de la Progressive-Trance et de la musique de film. 

Articles en relation

Vidéos en relation

Commentaires